Chapitre «Anges Gardiens»

Les «anges gardiens» sont tous ceux qui, ne pouvant être physiquement présents les trois jours du pèlerinage, veulent le faire spirituellement. Beaucoup aimeraient faire le parcours mais n’en ont pas la possibilité pour différentes raisons: maladie, âge, obligations professionnelles, distance, etc.

Comment être pèlerin à distance?

L’Église nous enseigne que, dans la communion des saints, «aucun d’entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même» (Ro 14,7). «Si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance ; si un membre est à l’honneur, tous partagent sa joie. Or, vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps » (1 Co 12, 26-27).

Le moindre de nos actes accomplis avec charité apporte un bénéfice aux autres membres de l’Église. De plus, unis au Christ, « nous pouvons (…) mériter pour nous-mêmes et pour autrui les grâces utiles pour notre sanctification, pour la croissance de la grâce et de la charité, comme pour l’obtention de la vie éternelle » (Catéchisme de l’Église Catholique nº 2010).

Ainsi, pour la communion des saints, les prières et les sacrifices faits par les «anges gardiens», là où ils sont, unis par la charité à Notre Seigneur Jésus-Christ, mériteront de nouvelles grâces pour la colonne des pèlerins tandis que, réciproquement, celles offertes par ceux qui marchent attireront des grâces pour les «anges gardiens». Cette réciprocité fait des «anges gardiens» de véritables pèlerins à Covadonga.

A qui est adressée l'invitation au chapitre «Anges gardiens»?

Il s’adresse à tous ceux qui ne peuvent être physiquement présents pendant les trois jours du pèlerinage.

Peuvent devenir «anges gardiens» les religieux et religieuses dans leurs couvents, les parents d’enfants pèlerins, les malades, les personnes qui en raison de leur âge ne peuvent pas parcourir l’itinéraire…

Pourquoi faire le pèlerinage en tant que "anges gardiens"?

En ces temps où le catholicisme est si fortement attaqué, il est urgent d’augmenter et d’intensifier la prière et les sacrifices. Les prières des «anges gardiens», ainsi que celles de la colonne des marcheurs, monteront au ciel en implorant la miséricorde, en intercédant pour l’Église et pour notre société, en convertissant les cœurs et les âmes, et les grâces du pèlerinage tomberont sur un plus grand nombre de personnes.

Comment faire le pèlerinage des «anges gardiens»?

Les «anges gardiens» auront des engagements simples et adaptés à leur situation: récitation quotidienne de la prière du pèlerin et du Saint Rosaire (ou autre dévotion mariale), et temps de méditation (pour lequel nous proposons de suivre les méditations du Livret du Pèlerin), auxquels ils peuvent ajouter, selon les possibilités de chacun: Messe, confession, quelque œuvre de charité ou acte de réparation, etc.

Les «anges gardiens» recevront le livre du pèlerin par courrier électronique, et pourront ainsi lire les mêmes méditations que les marcheurs. Ils prieront pour les intentions du pèlerinage et, réciproquement, ils pourront confier leurs intentions aux prières des marcheurs.

Localement, ils peuvent de leur propre initiative se réunir pour prier ensemble, soit dans une église, soit à la maison.

Si lo desea, puede colaborar con una ayuda económica.

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp
Share on email